La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

LA VOIE DU MING TANG

Le Feng Shui est une image développée du vent et de l’eau. Dans l’inconscient populaire, cette image émerge probablement dans un souci partagé par le plus grand nombre : LA MÉTÉO ... (Lire la suite) 

LES INSTRUMENTS DU FENG SHUI

  « Pour ne pas perdre le nord » (Lire la suite)

 

 

 

 

 

 

 

LA CUISINE IMPERIALE

 Les respects fondamentaux (lire la suite)

 

GEORGES CHARLES CITE LES CLASSIQUES

 La diététique chinoise (Yinshi) suscite bien des questions et motive bien des hypothèses puisqu’elle est parfois, à tort, confondue avec la macrobiotique de Georges Osawa (Nyoiti Sakurasawa) ou ses adaptations plus modernes (Michio Kushi et divers disciples). Ce faisant, cette diététique est parfois décriée, comme le fait Etiemble ... (Lire la suite)

LE CHAT PITRE DES RECETTES

 

L'ART CHEVALERESQUE DU BÂTON GUN DAO

On le dit être la « MERE » de tous les armes, il est le compagnon de toutes les échelles humaines  portant le pèlerin, animant les postures du corps, soutenant les joutes guerrières et signant les grades et les pouvoirs illustres…(Lire la suite...)

 

 

Organisez votre stage

FENG SHUI à la maison !

 

Comment faire ?

Contactez le 

ventpropice@gmail.com

 

 

 

****************************

LA DIÉTÉTIQUE CHINOISE

 

SE NOURRIR : une préoccupation centrale

La préoccupation de se nourrir, d’organiser les repas pour soi-même, pour sa famille, entre amis ,tient une large place dans notre existence. Dans un monde, où la nourriture est mal distribuée, où il existe malnutrition et surnutrition, on se rend compte finalement combien il est difficile de se nourrir correctement aussi bien quantitativement que qualitativement. Pourtant la terre est généreuse et la nourriture ne manque pas, mais l’homme n’est pas toujours à la hauteur des enjeux qui le lient à son propre environnement.

On perçoit que les choses ne sont pas toujours aussi simples qu’il n’y paraît, qu’un minimum d’éducation est nécessaire pour rallier le « bon sens », car le « bon sens » est bien la règle principale de l’alimentation et de la diététique chinoise, elle rappelle l’homme à sa bonne nature, à l’homme qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être.

- Se nourrir, c’est savoir se mettre en accord avec l’environnement immédiat.

- Se nourrir, c’est connaître les aliments, les saveurs, les couleurs, les odeurs…

- Se nourrir, c’est embrasser le dynamisme vital et saisonnier.

- Se nourrir, c’est faire des choix et combiner les éléments à bon escient

- Se nourrir, c’est agir (cuisiner) et laisser faire (digérer).

La diététique chinoise est construite sur un mode de réflexion propre à la philosophie et à l’énergétique chinoises qui guident les sens pour élaborer une alimentation respectueuse du temps et des circonstances.

 


FENG SHUI

Dernier ajout : 6 juin 2011.

FENG SHUI : c’est le VENT et l’EAU … Tout simplement.

Dans le courant d’air et le ruissellement de l’eau s’exprime les énergies naturelles du vivant. Vent et Eau forment les voies d’expression de l’énergie dans le ciel et sur notre terre. Dans chaque environnement, dans chaque lieu de vie, mieux vaut canaliser ces voies et tenter de sélectionner l’esprit des éléments qui y circulent, voilà l’utilisation première du Feng Shui. Sorte de bon sens inné des choses et des phénomènes naturels, le Feng Shui est le fruit d’une observation minutieuse des chinois naturalistes pour fonder une science naturelle. Dans les grands espaces comme dans les plus petits, le rapport harmonieux du vent et de l’eau opère les échanges les plus fructueux entre les points cardinaux, le ciel et la terre. Néammoins, savez-vous :
-  Dans quel environnement vivez-vous ?
-  Savez-vous vous orienter correctement dans votre espace de vie ?
-  Y a t-il une bonne « atmosphère » dans votre maison ?
-  Si toutes les pièces sont-elles bonnes à vivre ?
-  Comment est-il possible d’y apporter des améliorations ?

Apporter des réponses favorables à ces questions, c’est faire appel au savoir-faire du Feng Shui.

Faire corps avec la nature tout en domestiquant ses aspects les plus bruts, sans chercher à la dominer aveuglément, voilà le pari permanent du Feng Shui. Il existe des moyens de fondre son habitat dans l’espace sans remettre en cause les mouvements subtils de la vie qui nous relient au ciel et à la terre.

 

HUANG ZHU

黃 豬

 

ANNÉE DU COCHON DE TENDANCE TERRE YIN

 

COCHON DU MONASTÈRE

 

 Le 4 février 2019

4717ème année du cycle qui a débuté à l’intérieur des plaines de la future Chine dans la période lointaine de l’empereur jaune (environ 2600 av JC).

Combinaison de la période JI (6ème pilier céleste) et de la période  HAI (12ème rameaux terrestre).

 

COCHON JAUNE

L’influence du 36ème cycle nommé « JI HAI » signe du COCHON de TERRE de nature YIN

JI ; soi-même ; rétraction vers le centre

 

HAI ; repos et activités hivernale à l’intérieur du refuge

 

COCHON- SANGLIER : un double aspect domestique et sauvage

Animal de bon augure en matière de prospérité familiale. Vos capacités de prise en charge d’autrui sont vos qualités. Altruisme (al-truisme !) vous faîtes don de votre corps pour nourrir votre prochain, pour cause vous êtes la vedette de la charcuterie et de nombreux mets reconnus mondialement.

 

LIRE LA SUITE